Visiter Milford Sound et Doubtful Sound, les majestueux fjords de Nouvelle-Zélande

par Van
Montagnes et cascade au Milford Sound

Dans la région sauvage et quasiment inhabitée de Fiordland, le Milford Sound est un des symboles de la Nouvelle-Zélande et attire les foules. Visiter Milford Sound est un incontournable d’un voyage en Nouvelle-Zélande. Une fois sur place la sensation quand on fait face à ces interminables falaises plongeant dans la mer est indescriptible. La mythique Highway 94 qui rejoint le fjord vaut à elle toute seule le déplacement.

Doubtful Sound est quant à lui plus vaste mais aussi plus confidentiel de par sa complexité d’accès : il faut y consacrer 1 journée complète et alterner plusieurs modes de transports. C’est une vraie expédition mais vous aurez l’immense privilège de profiter seul.e d’un paysage à couper le souffle.

VISITER MILFORD SOUND

Milford Sound attire entre 500 000 et 1 000 000 de visiteurs par an, c’est dire si ce fjord perdu au milieu des montagnes est populaire.

Pour visiter Milford Sound l’option plébiscitée par les visiteurs est la croisière mais il est aussi possible de faire du kayak dans le fjord ou de le survoler en hélicoptère si votre budget vous le permet.
Pour ma part je me suis aperçue après mon excursion en kayak au Parc Abel Tasman que je n’excellais pas dans cette discipline. Mon choix s’est donc porté sur une croisière. Toutes les informations pratiques et les tarifs se trouvent en bas de l’article.

Le jour J je me réveille à 6h30 pour une journée marathon. Je prépare mon sandwich, mes snacks et mes bouteilles d’eau, je fais le plein d’essence avant de quitter la petite ville de Te Anau et prends la route à 7h30 direction Milford Sound. J’ai choisi le créneau de 15h pour faire la croisière d’une part pour éviter les tours organisés, d’autre part pour avoir le temps de faire des arrêts en chemin. Que voir et que faire sur la route du Milford Sound? Suivez le guide !

Highway 94

La highway SH94 est l’unique route reliant Te Anau à Milford Sound. Elle est longue de 120 km mais ne faites pas confiance à votre GPS qui vous indique 1h25 de route. Vous allez forcément vous arrêter pour profiter des belvédères ou pour faire des randonnées.

On dit que la SH94 fait partie des plus belles routes du monde. Je ne peux que confirmer.
Les paysages sont tout simplement exceptionnels, on a envie de s’arrêter tous les 10 mètres : montagnes, cascades, rivières, sommets enneigés, lacs… c’est un véritable paysage de carte postale.

Montagne et rivière sur la Highway 94
Rivière le long de la Highway 94 dans le Fiordland

Mirror Lakes

Le belvédère de Mirror Lakes est superbe si on a la chance d’avoir un temps ensoleillé et sans trop de vent. Son nom prend tout son sens puisque les montagnes se reflètent alors dans le lac. Inutile de marcher bien longtemps, la plateforme d’observation est à quelques mètres de la route.

Le Mirror Lake

Lake Gunn Nature Walk

Comme première petite marche pour m’échauffer je choisis le Lake Gunn Nature Walk : 20 min, super facile.

Le chemin serpente dans un bois où la mousse a recouvert les arbres et débouche sur le lac Gunn entouré de montagnes.

Une petite plage de galets permet de se poser pour admirer le paysage ou pour pique-niquer.

Je ne partage ce cadre enchanteur avec personne car je ne croise tout simplement personne.

Vue sur le lac Gunn

Lake Marian Track

Ensuite je m’aventure sur le Lake Marian Track classifié par le DOC de niveau « avancé nécessitant une bonne condition physique, un haut niveau de connaissance de la montagne et des compétences en orientation et en survie ». Pas sûre d’avoir toutes ces compétences mais on m’avait fortement conseillé de faire cette randonnée donc je me lance.

Le trek fait 6km aller-retour. Les premiers 600 mètres jusqu’aux chutes d’eau sont faciles mais ensuite ça se complique. Il n’y a que de la montée et le terrain est accidenté : de la boue glissante, des racines à enjamber, des rochers à escalader. C’est pas de tout repos.

Du coup je suis constamment obligée de regarder où je mets les pieds. Bien entendu je rate un des marquages du sentier et je me retrouve comment dire, un peu perdue. Trop la flemme de revenir sur mes pas : je me prends pour Mike Horn et je continue dans la forêt en plein milieu des fougères en me repérant au bruit de la rivière. Ouf, après un bon 1/4 d’heure je retombe finalement sur le chemin.

Cascade au lac Marian

Avec la chaleur et l’humidité je suis exténuée. Au bout d’1h20 de montée sans croiser âme qui vive j’aperçois enfin le lac Marian. Bonheur ! Je souris comme une cruche sans pouvoir m’arrêter. L’effort en valait largement la peine. Quel panorama ! J’ai devant moi un lac turquoise encerclé de montagnes aux sommets encore enneigés avec une petite cascade qui va bien. Une merveille.

La randonnée du Lac Marian

Quelle sérénité. Je serais bien restée là plusieurs heures allongée sur l’herbe à contempler ce paysage de rêve mais ma croisière à Milford Sound m’attend.

Kia

Les abords de la Highway 94 sont de bons spots pour rencontrer les Kia, les seuls perroquets alpins au monde. On ne les trouve que dans les montagnes du sud de la Nouvelle-Zélande.
Leur particularité : s’attaquer à tout ce qui est en plastique, pneus, essuie-glaces, chaussures de randonnée… ça les rend complètement fous.

Avec leurs grosses pattes et leur bec acéré ils n’inspirent pas trop confiance à première vue. Pourtant ils ne sont pas méchants mais ils sont tellement habitués aux humains qu’ils n’ont même plus peur de nous.

Je me fais d’ailleurs encercler et courser par 3 gros kia au regard assassin, j’ai tellement la trouille que je finis par lâcher mon sandwich et partir en courant 🙂 Leur tactique d’intimidation est bien rodée.

Le perroquet Kia

Homer Tunnel

Dernière étape obligatoire avant d’atteindre le fjord : Homer Tunnel. Ce tunnel long de 1,2 km n’a rien d’extraordinaire en soi si ce n’est que c’est grâce à lui que l’on peut aujourd’hui accéder à Milford Sound.  Pour des raisons de sécurité la circulation est alternée. En attendant son tour on peut admirer les falaises abruptes qui nous entourent et les cascades qui coulent le long de ces imposantes parois.  

Les montagnes entourant le Homer Tunnel

Village de Milford Sound

Je gare ma voiture dans un des parkings gratuits près du petit aéroport et prends la navette gratuite qui passe toutes les 15 minutes environ et emmène les touristes à l’embarcadère. Des parkings plus proches sont disponibles mais ils sont payants, chers et souvent complets. Le village de Milford Sound en lui-même n’a rien de bien authentique, il sert juste à absorber les centaines voire milliers de visiteurs qui défilent chaque jour.

En revanche dès l’embarcadère on est subjugué par la beauté de ce fjord et ses falaises tombant à pic dans l’eau. Le célèbre Mitre Peak haut de 1692 mètres domine ce tableau spectaculaire.
Si vous êtes un peu en avance faites la petite promenade à droite du terminal, vous y serez à l’écart de la foule.

Croisière Milford Sound

J’arrive pile à l’heure du check-in, 14h45. Ma croisière dans le Milford Sound peut commencer. J’ai choisi la compagnie Go Orange (détails et tarifs en fin d’article). Le bateau accueille habituellement 200 personnes mais nous ne sommes qu’une cinquantaine en ce lendemain de Noël du coup ça ne se bouscule pas sur le pont. La croisière dure 2h pendant lesquelles on en prend pleins les yeux : des cascades à profusion, des falaises monumentales, une forêt primaire et même des otaries. C’est magique.

Le majestueux Milford Sound

Le moment sympa c’est quand les bateaux frôlent la cascade Stirling Falls pour se faire arroser. C’est drôle, mais pas pour tout le monde. Le chinois près de moi qui a eu la bonne idée de sortir son Reflex à ce moment-là n’a pas dû sur-kiffer 🙂

La cascade Stirling Falls au Milford Sound
Une falaise vertigineuse du Milford Sound
Visiter Milford Sound en bateau

Il parait qu’il faut visiter Milford Sound un jour de pluie pour voir les centaines de cascades s’écouler sur les falaises luxuriantes.

Personnellement je suis ravie d’avoir eu un grand ciel bleu, les reliefs et perspectives ressortaient mieux, on voyait le sommet des montagnes et j’ai vraiment apprécié de passer 2h sur le pont au soleil plutôt que 2h enfermée à l’intérieur ou avec un imperméable.

Certains diront que Milford est bien trop touristique. Je ne peux pas me plaindre car à la période de Noël on ne peut pas dire qu’il y ai eu foule mais j’imagine que les jours de grosse affluence l’expérience ne doit pas être la même.

Les cascades au Milford Sound

Retrouvez toutes les informations sur le Milford Sound et la Highway 94 (campings, randonnées, activités…) sur l’incontournable site du DOC.

Cascade du Milford Sound

VISITER DOUBTFUL SOUND

Il faut garder à l’esprit qu’en allant au Doubtful Sound on se lance dans une vraie expédition. L’accès n’est pas aussi aisé que pour le populaire Milford Sound puisqu’il n’y a pas de route. L’excursion nécessite une journée complète et plusieurs moyens de transports et le budget est bien plus conséquent.
Mais toutes ces contraintes font que Doubtful Sound est infiniment moins fréquenté que Milford Sound et beaucoup plus paisible.

Manapouri

Le départ de l’excursion pour visiter Doubtful Sound se fait du village de Manapouri à 20 km de Te Anau. Le rendez-vous est fixé à 7h du matin.

Je me lève aux aurores et saute dans ma voiture alors que le jour se lève à peine. À cette heure-ci le lac Te Anau arbore de superbes couleurs.

Lever de soleil sur le lac de Te Anau

Du minuscule port de Manapouri nous sommes seulement une trentaine à embarquer à 7h15 précisément sur un petit rafiot tout vilain pour traverser le lac Manapouri. La navigation dure 1h au milieu d’un paysage spectaculaire. La journée commence bien. Le soleil brille mais il ne fait que 10 degrés ce matin, nous devons nous emmitoufler dans nos doudounes et parkas.

Le lac Manapouri avant d'arriver au Doubtful Sound

Wilmot Pass

Un bus d’un autre âge nous attend sur l’autre rive. Dans une petite heure nous serons face au fjord.

Nous traversons la forêt, admirons des cascades et des lacs.
En roulant le chauffeur-guide nous donne des informations sur la découverte du Doubtful Sound, la centrale électrique, la faune et la flore.

À mi-chemin il nous arrête au col de Wilmot Pass : nous découvrons enfin en contrebas le mystérieux Doubtful Sound.

On y est presque. La piste serpente dans la montagne et se termine au pied du fjord.

Vue de Wilmot Pass sur Doubtful Sound

Croisière Doubtful Sound

C’est le moment d’embarquer sur un bateau pour une croisière inoubliable dans le Doubtful Sound. Je m’installe sur le pont supérieur et n’y bougerai pas pendant les 3h de traversée, subjuguée par le paysage et avec une sensation d’être seule au monde. Et pour cause, il n’y a pas âme qui vive, nous sommes le seul bateau dans cette vaste étendue.  

Visiter Doubtful Sound

La croisière est exceptionnelle. Mon seul regret avec Go Orange c’est que le bateau est tout le temps en mouvement alors qu’apparemment avec l’autre compagnie Real Journeys le commandant coupe le moteur quelques minutes au milieu du fjord pour faire entendre…le silence. J’aurais adoré entendre le vrai silence et oublier un instant le bruit du moteur.


Quoi qu’il en soit la croisière est magique et me permet de voir une dernière fois un fjord. Celui-ci est plus vaste que Milford Sound, on a moins cette sensation d’encaissement.

Une cascade au Doubtful Sound
Seule au monde au Doubtful Sound

À noter que pour la traversée aller du Doubtful Sound il faisait très bon sur le ponton mais sur le retour, malgré le soleil, on se prenait le vent en pleine tronche et on se pelait. J’étais bien contente d’avoir pris tout mon attirail, doudoune, polaire, gants, bonnet et écharpe.

Il faut maintenant refaire tout le chemin inverse. J’avoue que le trajet retour est un peu long et redondant. Nous arrivons à Manapouri vers 15h. L’excursion aura duré 8h.

Il est temps pour moi de dire au revoir au Fiordland et de me diriger vers Invercargill et les Catlins.

MILFORD SOUND OU DOUBTFUL SOUND ?

Tout dépend du temps dont vous disposez et de votre budget. Si vous pouvez faire les deux la question ne se pose pas : foncez !

Plus étroit et avec des falaises abruptes gigantesque Milford est plus impressionnant.
Doubtful offre plus d’espace et son accès compliqué en fait un lieu bien moins touristique.
Si vos finances sont limitées alors Milford Sound comblera vos attentes pour un budget abordable. Si vous avez une âme d’aventurier et que vous ne supportez pas la foule optez plutôt pour le Doubtful Sound.

J’ai pour ma part longuement hésité. Finalement je me suis dit que je ne reviendrais probablement jamais dans le Fiordland donc autant ne pas avoir de regrets et visiter Milford Sound ET Doubtful Sound. En tout cas je n’imagine pas un voyage dans l’île du sud sans en voir au moins un des deux.

Cascade à Wilmot Pass Road près de Doubtful Sound

COMBIEN COÛTE UNE CROISIERE À MILFORD SOUND ET DOUBTFUL SOUND ?

Plusieurs compagnie proposent les croisières et les activités kayak dans le Milford Sound : Go Orange, Real Journeys, Cruise Milford, Mitre Peak, Jucy Cruise, Southern Discoveries. Chacune a ses spécificités et les tarifs diffèrent.
Pour Doubtful Sound seulement 2 compagnies proposent des excursions : Go Orange et Real Journeys.

J’ai pris la compagnie Go Orange car elle était moins chère que Real Journeys et en bénéficiant d’une réduction j’ai payé NZ$230 / 137€ pour visiter Milford Sound et Doubtful Sound. Les bateaux sont moins récents que sur d’autres compagnies mais peu m’importe tant que ça flotte.

Je me suis pointée à l’agence Go Orange de Te Anau un 24 décembre pour booker mes croisières pour les 26 et 27 décembre. Je n’avais pas réservé avant car je voulais faire en fonction de la météo. Avec une moyenne de 200 jours de pluie par an dans cette région on a plus de chance de se choper la pluie que le beau temps, ça n’a pas de sens de réserver 6 mois à l’avance.

Les tarifs avec Go Orange sont les suivants :
– La croisière de 2h dans le Milford Sound coûte NZ$69 / 41€.
– L’excursion en kayak de 4-5 heures affiche un tarif de NZ$129 / 77€.
– L’excursion croisière-bus-croisière dans le Doubtful Sound est à NZ$199 / 119€ tout comme l’excursion en kayak dans le Doubtful Sound.

Paysage de la Highway 94
Le long de la Highway 94

QUE DOIT-ON PRENDRE POUR VISITER MILFORD SOUND ET DOUBTFUL SOUND ?

Pour Milford Sound si vous prévoyez de randonner en route équipez-vous en conséquence : les chaussures de marche sont indispensables pour la randonnée du Lac Marian par exemple. Prenez aussi beaucoup d’eau et des snacks. Pensez au répulsif contre les sandflies qui peuvent être voraces. 

Si vous faites uniquement les croisières aucun équipement spécifique n’est nécessaire mais prenez une bonne veste et un bonnet même en pleine saison.

J’ai fait les deux excursions en été, les 26 et 27 décembre avec un grand soleil. En restant sur le pont du bateau je portais parfois juste un gilet mais j’ai aussi dû enfiler ma parka et mon bonnet à cause du vent.

Faites le plein d’essence à Te Anau avant de partir à Milford Sound car il n’y a aucune station essence sur la route. Vous en trouverez une à Milford Sound mais le prix de l’essence est rédhibitoire.

Équipement pour visiter le Fiordland

OÙ DORMIR DANS LE FIORDLAND ?

J’ai séjourné 4 jours dans la petite ville de Te Anau. C’est un emplacement stratégique pour pouvoir être au plus près du Milford Sound mais également proche de Manapouri d’où partent les excursions vers Doubtful Sound.

J’étais à l’auberge YHA. C’était parfait, rien à redire. J’y ai passé entre autres le réveillon de Noël et le jour de Noël et j’en garde un excellent souvenir. Avec 3 autres français nous avons préparé dans la cuisine de compétition un vrai repas de fête : toasts de saumon, dinde sauce au vin blanc accompagnée de galettes de patates douces, de purée de courge et d’haricots verts. En dessert j’ai préparé un Pavlova… absolument pas présentable mais qui s’est laissé manger et nous avons terminé avec la glace typique néo-zélandaise Hokey Pokey. Un festin.

repas de Noël à Te Anau

Si vous prévoyez de voyager quelques temps dans l’île du sud retrouvez mon itinéraire d’un mois dans l’île du sud avec tous les sites incontournables. Et pour organiser votre voyage jetez un oeil à mon guide pratique sur la Nouvelle-Zélande : vous y trouverez pleins d’informations sur les différents moyens de visiter le pays, où dormir, où manger, quelle est la meilleure saison…

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à liker ci-dessous ou à le partager.


Vous aimez cet article ? Épinglez-le sur Pinterest !

Articles sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation. Accepter Politique de confidentialité